La ferme


LA FERME

Notre histoire

Une ferme existant depuis plus de 1000 ans
Une famille y travaillant la terre depuis 8 generations

 

Les premières traces de l’existence de la ferme de l’Anfrenière datent du 11ème siècle. A l’époque, le village était constitué en seigneurie. On parle même dans des documents historiques des «seigneurs de Saint-Mars et de l’Anfrenière».

Puis, à la Révolution, le bâtiment principal a brûlé. La famille Thabard arrivera à l’Anfrenière après ces évènements, dans les années 1800. Depuis, 8 générations de la famille s’y sont succédées. Initialement composée de 25 hectares de polyculture (vache laitière, viande bovine et culture de blé, betterave, chou, etc) et de 3 hectares de vignes, la ferme a suivi l’évolution de l’agriculture de son temps, se spécialisant dans des productions répandues en Pays de Retz : l’élevage laitier et la production de gibier.

Une succession d’évènements conduisent la ferme familiale à cesser l’élevage et à se concentrer sur les cultures. En 2007, la ferme de l’Anfrenière débutait sa conversion biologique et 10 ans plus tard, elle initie la transformation et la vente directe des produits végétaux.

Entree de l'epicerie de la ferme de l'AnfreniEre

L’Anfrenière a donc connu de nombreuses évolutions. Comme beaucoup d’autres, ce petit village a connu le travail au cheval et le rythme paysan, les fêtes des battages et les repas d’ensilage. L’évolution des modes de vie et l’ingéniosité des agriculteurs qui s’y sont succédés ont conduit l’Anfrenière jusqu’à ce qu’elle est aujourd’hui : une ferme familiale ouverte au progrès mais fière de ses racines.

Notre culture

 

130 hectares de cultures
100% en agriculture biologique

 

La ferme de l’Anfrenière est constituée de 130 hectares de cultures et ses terres sont 100% conduites en agriculture biologique.

Sur ces 130 hectares, la ferme met une importance toute spéciale à la sélection de la semence de blé pour qu’il s’adapte aux terres difficiles du Pays de Retz et une longue rotation des cultures s’opère entre 6 et 12 ans. Chaque année, une plateforme de conservation de variétés anciennes de blé est mise en place.

De plus, dans le marais breton se trouvent 25 hectares de prairies permanentes sur lesquelles est produit le foin destiné à des éleveurs locaux et aux jardiniers amateurs.

La ferme de l’Anfrenière se veut autonome. Elle investit et entretient dans son propre matériel de culture pour pouvoir intervenir au bon moment quelles que soient les conditions climatiques.

Plateforme de multiplication de varietes anciennes de ble

Premier binage du mais

Notre partenaire meunier

Mouture sur meule de pierre
ni additif ni adjuvant

 

Le Moulin de la Brosse se trouve à Saint-Lumine-de-Coutais (à 6km de la ferme). C’est là que nos amis meuniers transforment du blé biologique en farine de manière traditionnelle. La mouture (le fait de moudre) est réalisée sur un moulin à meule de pierre qui fonctionne électriquement. Cela permet d’écraser le blé à basse température et d’obtenir une farine plus riche en vitamines et nutriments étant donné que le germe s’en trouve préservé. Le Moulin de la Brosse produit plus de 200 tonnes de farines par an.

100% des grains de la ferme y sont moulus depuis nos débuts dans la boulangerie. Nos échanges fréquents avec Benoît (le meunier en chef) nous permettent de réaliser les assemblages de nos différentes variétés de blé pour avoir la qualité de pain optimale. La farine qui y est produite ne contient aucun additif ni adjuvant pour préserver les qualités originelles du grain.

Benoit devant son moulin

Nos ateliers

Nous avons 2 ateliers principaux : le pain et les pâtes.
Ici, nous allons vous expliquer le processus de fabrication de nos produits.
Nous avons l'ambition de vous partager les grandes lignes de notre travail de transformation. La qualité des matières premières et la précision dans les gestes : voilà le vrai secret pour vous proposer le meilleur de nos céréales.


processus de fabrication du pain

1ère étape

Nous préparons tous les ingrédients : la farine, le sel de Bourgneuf, l’eau à la bonne température et le levain (qui sert à ensemencer nos pains).


 
2ème étape

Puis, nous mélangeons tous les ingrédients grâce au pétrin.


 
3ème étape

Nous prenons la température de la pâte pour le suivi de la fermentation.


 
4ème étape

Ensuite, nous laissons la pâte fermenter longuement pour améliorer le goût et la digestibilité du pain.


 
5ème étape

A la fin de cette période de fermentation, nous divisons la pâte avec de l’eau.



 
6ème étape

Puis, nous boulons la pâte.



 


7ème étape

Et nous façonnons la pâte en forme de pain semi-allongé.



 


8ème étape

Ensuite, nous mettons les pains en chambre froide pour ralentir la fermentation et pour faciliter le brunissement des pains lors de la cuisson.



 
9ème étape


Une cuisson le matin pour les livraisons et une l’après-midi pour les marchés et la ferme de l’Anfrenière !


processus de fabrication des pates

1ère étape

Nous préparons tous les ingrédients : la semoule de blé dur, la farine de froment, l’eau et le sel.


 


2ème étape

Puis, nous mélangeons tous les ingrédients grâce au pétrin.


 
3ème étape

Ensuite, nous choisissons le moule qu’il nous faut pour la forme des pâtes et nous extrudons les pâtes.


 

4ème étape

Ces pâtes atterrissent dans un bac qui sera placé dans la chambre froide pour enlever l’humidité des pâtes et les refroidir.


 


5ème étape

Après la chambre froide, nous operculons les pâtes, c’est-à-dire que nous mettons les pâtes dans un sachet.


 
6ème étape
 

Puis, nous enlevons l’oxygène du sachet et le remplaçons par de l’azote et du dioxyde de carbone pour une meilleure conservation des pâtes.